La Suisse risque d'ajourner à 2013 sa décision d'augmenter l'aide au développement.

La Suisse risque d'ajourner à 2013 sa décision d'augmenter l'aide au développement.

Le Conseil National a donné aujourd’hui un signe de mauvais augure sur le plan de la politique du développement. L’augmentation des fonds destinés au développement à au moins 0.5% du revenu intérieur brut d’ici 2015 ne doit pas être différée.

Zurich, 18 mars 2010 (th) – Les Etats modernes ne doivent pas accepter dans l’indifférence qu’au 21è siècle, malgré les possibilités techniques, organisationnelles et financières, des millions d’êtres humains souffrent de la faim. La décision de différer l’augmentation des fonds destinés au développement que le Conseil National approuve à présent à la suite du Conseil Fédéral est une décision malheureuse.

L’Alliance Evangélique Suisse (SEA) qui a contribué au lancement de la pétition « 0.7 pour cent » par sa campagne StopPauvreté.2015 déplore la décision prise aujourd’hui par le Conseil National. La SEA estime que c’est une erreur de donner un coup d’arrêt à l’augmentation de l’aide au développement d’ici 2013 et de renoncer à l’objectif déjà décidé, à savoir augmenter l’aide au développement d’ici 2015 à au moins 0.5 pour cent du revenu national brut. Cette décision est discutable d’un point de vue éthique et frappe des personnes tributaires de cette aide de façon urgente.

L’aide de l’Etat au développement est essentielle

La décision est d’autant plus inquiétante que malgré la crise économique, la Confédération a clôturé l’an dernier avec un excédent de 2.7 milliards de francs suisses et que les prévisions économiques sont actuellement encourageantes. L’aide au développement de l’Etat n’est du point de vue de l’Alliance Evangélique Suisse pas une aumône, mais une mission de politique nationale et une dette internationale.

Le Conseil des Etats doit s’en tenir à l’objectif fixé

L’Alliance Evangélique Suisse souhaite que les parlementaires fassent preuve de courage, qu’ils s’engagent par des signes forts de solidarité sur le plan financier et politique et qu’ils recherchent des solutions créatives et généreuses dans la problématique de la pauvreté. La SEA espère que le Conseil des Etats s’en tiendra au cours des prochains débats à l’objectif fixé des 0.5 pour cent.

StopPauvreté.2015 et SEA

StopPauvreté.2015 est une campagne de l’Alliance Evangélique Suisse,  coordonnée par le groupe de travail InterAction. L’Alliance Evangélique Suisse (SEA) est un mouvement de chrétiens et chrétiennes issus des Eglises réformées nationales, des Eglises évangéliques libres et d’organisations chrétiennes. En Suisse Romande, la branche de langue française de l’Alliance Evangélique apparaît sous le nom de « Réseau Evangélique ». Sur le territoire suisse, la SEA se compose actuellement de 77 sections locales regroupant 550 communautés et 150 organisations chrétiennes. La base de la SEA est estimée à environ 250 000 personnes. La SEA est l’une des 127 Alliances Evangéliques existant de par le monde et comptant environ 420 millions de personnes.

Pour plus de renseignements, veuillez vous adresser à :
Peter Seeberger : 076 584 3058 ou à SEA, M. Hansjurg Leutwyler au 079 671 0706

Article complet en format PDF (44 ko)