Compensez vos émissions carbone

CO2-Kompensationsprojekt in Madagaskar




CO2 consommé: 0 Tonne


INTERACTION, 1200 Genève
CCP 85-759105-8
IBAN CH57 0900 0000 8575 9105 8
BIC POFICHBEXXX
Mention: 'Compensation CO2'

Projet compensé à Madagascar: Boom Bamboo

 

Le problème

Le charbon de bois est le principal combustible de cuisson pour plus de 85 % de la population urbaine de Madagascar et sa consommation ne cesse d'augmenter. La ville de Fort Dauphin par exemple consomme environ 10 500 tonnes de charbon de bois par an, ce qui nécessite 80 à 100 000 tonnes de bois, la plupart provenant de forêts naturelles gérées de manière non durable. Cela correspond à plus de 1 300 hectares de forêt par an qui sont brulés pour cuisiner.

Qui sont les partenaires ?

La Madagascar Cooking Fuel Company (CFC) est une entreprise sociale. Elle a été créée par des personnes avec une longue expérience dans le travail humanitaire. Elle a été soutenue dans ses investissements (plantation de bambou et acquisition de brûleurs) par ICCO (aide hollandaise) et la Fondation suisse COLIVER pendant ces 10 dernières années.

Pour lutter contre la déforestation, elle souhaite offrir une solution pour la cuisson des aliments en travaillant avec des brûleurs optimisés Mini-Moto et la production de combustible renouvelable (Bambou à parois épaisse).

Ces brûleurs sont la propriété du projet et sont fournis gratuitement aux clients. Le fonctionnement de l’entreprise et le renouvellement des brûleurs est couvert par la vente du combustibles "verts" à prix réduit.

Cela permet de réduire la pauvreté, de prévenir la déforestation, de protéger la biodiversité, de créer des emplois, de diminuer d’un facteur 10 les émissions de CO2.

Pourquoi le bambou et l’utilisation de ce brûleur ?

Ce bambou est spécial car il a une paroi très épaisse et ne se propage pas. Sa coupe se fait par prélèvement en évitant une coupe rase.

Cette bambouseraie fournit le combustible nécessaire à 200 brûleurs Mini Moto de manière illimitée. C’est donc une plante idéale pour avoir un combustible renouvelable.

En effet plutôt que de produire du charbon de bois à partir de la forêt tropicale où 90% de l'énergie est perdue dans la transformation et le transport, le choix a été fait d'utiliser un brûleur Mimi Moto qui permet une combustion contrôlée optimale.

Il permet de bruler 10 x moins de bois pour la même capacité de cuisson. 200 brûleurs sont actuellement opérationnels depuis octobre 2019 et sont très appréciés par la population de Fort Dauphin. Au Rwanda, 2500 brûleurs sont opérationnels avec plein succès. C'est donc une technologie éprouvée et fiable.

 

Les chiffres

• 210 brûleurs Mimi-Moto alimentés par la plantation de bambous permettent de compenser 1176 tonnes de CO2 calculé selon la norme AMS-II.G. Version 8.0 AMS-I.E Version 7.0

• La production de CO2 par km d’avion (1 siège) ou par km de voiture est de 240g/km. (source)

• Le prix de la tonne de carbone est d’environ 30 CHF/tonne sur le marché européen. (source)

• La compensation carbone de 10'000 km de voiture ou d’avion revient à 72 CHF au prix européen de la compensation.

Pour soutenir le projet :

INTERACTION, 1200 Genève

CCP 85-759105-8, IBAN CH57 0900 0000 8575 9105 8, BIC POFICHBEXXX