Objectif 6

Permettre à tous de bénéficier d’un accès sûr et abordable à l’eau potable, à des installations sanitaires adéquates et à l’hygiène

Informations et suggestions

Réflexion théologique

Les plus humbles et les plus pauvres cherchent de l'eau, mais il n'y en a pas, et leur langue est desséchée par la soif. Moi, l'Eternel, je répondrai à leurs prières. Moi, le Dieu d'Israël, je ne les abandonnerai pas. Je ferai jaillir des fleuves sur les collines et des sources au milieu des vallées. Je changerai le désert en étang et la terre aride en cours d'eau. Ésaïe 41.17-18

L’eau est aussi vitale aujourd’hui qu’elle ne l’était déjà dans les temps bibliques. Facilement considérée comme un acquis dans les pays développés, l’augmentation démographique, la déforestation et le changement climatique ont néanmoins intensifié la pression sur les ressources en eau pour une majorité de la population mondiale. Dans l’Antiquité, alors que la lutte pour l’eau était évidente et constante, le fait qu’elle soit mentionnée à la fois comme métaphore de la vie et comme une ressource matérielle est inévitable. Il est possible néanmoins que, dans certains passages bibliques, nous pensions trop facilement qu’il est question de métaphore. Il est certain que Dieu aimerait bénir les gens par son Saint-Esprit, mais il souhaite également voir des puits construits, des rivières à nouveau remplies et les assoiffés désaltérés.

Comme pour beaucoup d’autres de ces Objectifs, énormément de progrès ont été réalisés dans ce domaine, mais il reste tant à faire. Si l’on considère l’accès à l’eau potable, 91 % de la population mondiale en bénéficiait en 2015 ; une augmentation de 82 % depuis l’année 2000. Mais il reste toujours plusieurs centaines de millions de personnes buvant de l’eau de sources non traitées, voire sérieusement contaminées. Le bilan est encore pire quand on s’attarde sur les infrastructures sanitaires. Si la population mondiale ayant accès à des infrastructures sanitaires a augmenté de 9 % durant ces quinze dernières années, cela ne représente pourtant que 68 % des êtres humains en 2015. Sur les 2,4 milliards de personnes qui n’ont bénéficié d’aucune amélioration, près d’un milliard ne possède aucune infrastructure.

Et si vous étiez l’une de ces personnes, et que vous lisiez le passage de la Bible mentionné ci-dessus ? Qu’en penseriez-vous ? Vous imaginez-vous lire de telles promesses en pensant à ceux qui souffrent ? Est-ce suffisant de spiritualiser ces versets, en adoptant une vision allant dans notre sens ? L’Objectif 6 vise à faire à nouveau couler des ruisseaux d’eau vive des terres desséchées, notamment en sécurisant l’accès à une eau potable, et en offrant un assainissement adéquat pour tous d’ici 2030. Jésus n’a-t-il pas dit : « Quand j’ai eu soif, vous m’avez donné à boire » ? (Matthieu 25.35). C’est vraiment le moins que nous puissions faire.

 

 

Discussion de groupe

  • L’eau a une grande signification dans la Bible. Mais que représente-t-elle ? Pouvez-vous trouver des exemples ? Et quel danger y a-t-il selon vous à « sur-spiritualiser » certains passages ?
  • Avez-vous déjà été dans une situation où l’eau, ou les installations sanitaires, n’étaient pas librement accessibles ? Comment vous êtes-vous senti ?
  • De quelle façon concrète les paroles de Jésus qui invitent à donner à boire à quelqu’un, dans Matthieu 25, pourraient-elles être appliquées aujourd’hui ?
  • Quelles actions pouvez-vous entreprendre pour économiser de l’eau ?

Que puis-je faire ?

Personnel – Arrêtez de gaspiller de l’eau. Calculez votre empreinte hydrique à l’aide d’outils en ligne.

International – Vous avez une place d’influence au sein d’une entreprise, d’une fondation ou d’une institution publique ? Proposez l’utilisation du robinet éco-sanitaire The Drop® afin de procéder à des économies d’eau.

Objectif 6 en action

Un bon lavage des mains réduit drastiquement la prolifération des maladies transmissibles. Pour lutter contre les maladies transmissibles et économiser l’eau, l’Association de développement durable (ADED) a conçu le robinet éco-sanitaire The Drop®.

Dans les pays du Sud, le lavage des mains avec du savon est peu répandu. Ainsi, les maladies diarrhéiques et respiratoires aiguës se transmettent par des mains souillées, provoquant un taux de mortalité accru, notamment chez les jeunes enfants. Adaptable sur n’importe quel jerrican ou réseau d’eau basse pression, ce robinet a été conçu pour une utilisation en eau la plus minimale possible, puisque l’eau s’arrête de couler sans besoin de toucher le robinet pour le refermer, limitant ainsi encore la prolifération des bactéries. Beaucoup moins d’eau est gaspillée, et l’eau usée peut être récupérée pour arroser, par exemple, les jardins. Le souhait de l’ADED est de proposer ce robinet à toutes les organisations s’occupant de l’assainissement et l’hygiène. www.aded-suisse.org, www.the-drop.ch

CHAQUE JOUR, PRESQUE 1'000 ENFANTS MEURENT À CAUSE D’UNE EAU CONTAMINÉE ET DE MALADIES DIARRHÉIQUES DUES À UN MANQUE D’HYGIÈNE ET D’INSTALLATIONS SANITAIRES.

« Avant The Drop®, nous mettions de l’eau dans des bassines avec du savon à côté ; mais on gaspillait beaucoup car il fallait changer l’eau à chaque fois et les enfants s’amusaient avec », explique Jérémie, responsable du centre pour les enfants talibés à Mbour, au Sénégal. Il apprécie « le drop », comme il l’appelle, pour son efficacité et pour l’assurance de la propreté des mains après le lavage. « Nous travaillons avec des enfants qui passent la majorité du temps dans des endroits sales. La première chose à faire lorsqu’ils arrivent, c’est de se laver les mains. Ainsi ils se débarrassent des microbes avant de toucher le goûter qui leur est servi. »