1 Pas de pauvreté

 

Objectif 1

D’ici à 2030, éradiquer l’extrême pauvreté (les personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour), en s’assurant que chacun ait accès à la nourriture, aux soins médicaux, à l’éducation, à un toit et à des vêtements.

Informations et suggestions

Réflexion théologique

Des pauvres, vous en aurez toujours autour de vous… Matthieu 26.11

La pauvreté, dans cet objectif, est définie spécifiquement. Il s'agit, entre autres, de réduire à zéro, d'ici 2030, le nombre de personnes dans le monde vivant avec moins de 1,25 dollar par jour. Il s'agit de chiffres, d'argent liquide et de manque économique. Cela peut paraître extrêmement matériel, mais cela compte.

Et cela compte pour les chrétiens également. Le christianisme, depuis la création du ciel et de la terre, en passant par l'incarnation, jusqu'au renouvellement de toutes choses, est une foi très matérielle – les choses comptent. Diverses tentatives, au fil des ans, ont tenté de « sur-spiritualiser » la vie et la foi, parfois par sympathie pour les pauvres, mais elles ont finalement échoué. La pauvreté, brute et matérielle, est importante aux yeux de Dieu.

Lorsque la Bible parle des pauvres, elle désigne presque toujours la pauvreté matérielle. Le fait qu’elle parle occasionnellement de "pauvres en esprit" ne doit jamais nous faire oublier la véritable signification de la pauvreté, ou nous amener à réinterpréter l'ensemble des Écritures. Une multitude de versets bibliques en témoignent. Si nous retirions de la Bible l'appel à combattre l'injustice et la pauvreté matérielle, il ne nous resterait qu’un texte plein de trous.

Mais il reste un verset. Un verset brutal, dérangeant en apparence, mais très clair, d'autant plus qu'il vient de Jésus lui-même et qu'il est répété dans trois des quatre évangiles. Un verset bien connu mais dangereux car il a la capacité d'auto-justifier notre ambivalence, de fournir une raison soi-disant divine à notre négativité, notre manque d'action et notre désobéissance. Si « les pauvres seront toujours avec nous », alors ce premier Objectif risque d’être un échec. Nous pouvons faire notre part, mais notre ambition sera invariablement limitée, nos espoirs diminués, notre enthousiasme étouffé, tout cela sur l'ordre de Jésus. Mais que faire si nous nous étions trompés, et que cette conversation entre Jésus et Judas n'était pas l'affirmation d’une vérité absolue, inévitable et éternelle que nous prenons si facilement pour acquise ? Et si Judas se faisait rappeler que le fait de s'engager dans un acte de culte spécifique ne doit pas faire obstacle à l'exigence de servir les pauvres, qui lui présenteront toujours une demande pressante ? Nous ne sommes pas Judas. Nous sommes la première génération de l'Histoire ayant la capacité d'éliminer l'extrême pauvreté. Entre 1990 et 2015, 1 milliard de personnes ont été sorties de l'extrême pauvreté, soit la moitié du total.

En tant que chrétiens cherchant à nous rapprocher de cet Objectif, la justification n'est guère nécessaire. Il faut davantage d'encouragement pour qu'il puisse être atteint et c'est le désir sincère de Dieu que la pauvreté soit éliminée.

Discussion de groupe

  • Quel est votre rêve pour les enfants vivant dans la pauvreté ?
  • Quels versets bibliques ou histoires viennent à votre esprit lorsque vous pensez à la pauvreté ?
  • Êtes-vous à l’aise avec l’interprétation faite ci-contre de Matthieu 26.11 ou pensez-vous que cela signifie autre chose ?
  • Saviez-vous que 30 millions d’enfants grandissent dans la pauvreté dans les pays les plus riches du monde ? Est-ce que votre église s’engage pour combattre la pauvreté dans votre communauté ?

Que puis-je faire ?

Personnel – Parrainez un enfant avec Compassion.

Local – Organisez un événement avec votre église à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la pauvreté (17 octobre).

National – Devenez bénévole ; Compassion propose de nombreuses manières de s’impliquer, par exemple en devenant porte-parole lors d’événements, ou en apportant un soutien à la traduction de lettres.

Objectif 1 en action

La pauvreté dans le monde est une thématique complexe. L’éradiquer l’est encore plus. Compassion s’engage avec détermination pour lutter contre l’extrême pauvreté par le biais du programme de parrainage d'enfants. L’objectif : libérer chaque jour plus d'enfants de la pauvreté, leur offrir une vie digne et des perspectives d’avenir.

Compassion travaille dans 25 pays en voie de développement en partenariat avec des églises locales, qui gèrent des centres d’accueil pour accompagner les enfants démunis. Le soutien holistique de Compassion comporte le financement de la scolarité et un appui scolaire, l’accès aux soins médicaux, des formations dans le domaine de l’alimentation et de l’hygiène, la découverte et le développement des talents. Compassion prend en compte toutes les formes de pauvreté, y compris spirituelle, physique, sociale et économique. Son approche est centrée sur l’enfant et sur Christ. Le souhait de Compassion d’éradiquer la pauvreté dans une perspective à long terme se reflète au travers de son programme pour les femmes enceintes et les mamans de nouveau-nés. www.compassion.ch

ENTRE 1990 ET 2015, UN MILLIARD DE PERSONNES ONT ÉTÉ TIRÉES DE L’EXTRÊME PAUVRETÉ. C’EST LA MOITIÉ DU TOTAL.

Jane a grandi dans un bidonville où 10'000 personnes partageaient seulement deux toilettes et un raccordement à l'eau. Il a été le premier enfant de ce bidonville à aller à l'école après avoir été accepté dans le programme de parrainage de Compassion. Aujourd'hui, Jane n'a pas seulement une maîtrise, il dirige également une organisation humanitaire dans son pays d'origine. « Ceci est possible uniquement parce qu'un homme nommé Tom a eu le courage d'être mon parrain et de me défendre lors d'un événement à l'église », raconte-t-il.