Hors zone Saison 1

Hors Zone Saison 1

Cynthia: au service de la perte de sens

Du haut de ses 28 ans, Cynthia Guignard est la benjamine de nos invités Hors Zone. Elle a pourtant déjà bien roulé sa bosse puisque les voyages ont formé sa jeunesse. C’est un voyage en Inde et son travail dans un orphelinat qui sont à l’origine de son engagement humanitaire. Cynthia sait où elle va. Elle a l’esprit clair, une volonté de fer: après un master en relations internationales à Genève, elle se met à travailler pour différentes ONG d’envergure: l’ONU et Terre des Hommes, notamment, avant de poser ses bagages à Vevey, au siège de la Mission évangélique braille. L’association développe des projets d’entraide au Burkina, et au Congo en faveur des handicapés de la vue.

Edmond Kiener, un voyage humanitaire dans l’espace et le temps

Edmond Kiener, 66 ans ne rêveait pas de devenir astronaute, lorsqu’il était enfant. Il essayait d’abord de survivre dans un contexte familial précaire. Son enfance est jalonnée d’humiliations à l’école, de maltraitance et d’abus, aussi. Si tout ce vécu aurait pu le clouer au sol, il a davantage ancré en lui l’envie de venir en aide aux pauvres et aux faibles. Les privations ont également galvanisé sa soif de savoir.

Elle travaille pour faire reverdir le Sahel

Dans la catégorie retraite active, Eveline Robert n’est pas du style a rester dans son canapé. Cette épouse d’agriculteur a géré le domaine familial pendant près de 40 ans. Maman de 4 enfants adultes, vous la trouverez à courir derrière ses cinq petits enfants, quand elle n’est pas occupée à gérer son bed and breakfast « Les Prises », aux Ponts-de-Martel. Eveline n’a pas une minute, mais elle aime ça. Elle gère toutes ces activités avec beaucoup de sagesse et sait doser ses efforts. C’est aussi en raison de son engagement au sein de l’ONG Jethro qu’elle est à l’affiche d’Hors Zone.

Fanny Ukety sort 8500 femmes congolaises de la misère

Fanny Ukety a le regard franc, la voix posée. Dans son pays, le Congo, on l’appelle « Maman Fanny ». C’est une marque de respect. Même si elle vit à Genève depuis 2003 avec son mari, elle est toujours chez elle au pays. Elle est la « maman », la figure de la femme vaillante, pour bien des femmes de l’Ituri, sa région d’origine. Tout comme elles, Fanny a connu, la guerre, les camps de personnes déplacées. A plusieurs reprises, elle a tout perdu. C’est la raison pour laquelle, elle a sans doute décidé de relever ses manches, et partir au combat contre la pauvreté pour aider « ses filles », « ses soeurs », les femmes de son pays. Chrétienne engagée, elle a fait sien l’exemple biblique de Néhémie, qui s’est rendu à Jérusalem après l’exil, pour reconstruire la ville.

Reto Gerber, ou l’histoire d’un retour à l’Essentiel

Quand on m’a dit que j’allais rencontrer le CEO de World Vision Suisse, j’avoue, je me suis imaginé un cliché: Costard cravate, attaché-case, le regard sérieux et la langue prudente. Reto Gerber n’a rien à voir avec cet homme-là. Son histoire prend racine dans une ferme du Jura Bernois. Ses parents, agriculteurs, l’élèvent dans le respect de la foi mennonite. De son passé, il n’a rien jeté: c’est un terrien engagé, un homme qui a su se faire à tous les contextes et qui, surtout, n’a pas perdu une miette de la chaleur paysanne. Une poignée de main ferme, un large sourire et cette capacité magnifique de se livrer en toute honnêteté.

L’engagement humanitaire n’est pas toujours une vocation

La trajectoire de David Wulliamoz me ressemble un peu. Il y a une vingtaine d’années, en sortant du lycée, il s’est engagé dans la voie d’études universitaires: en droit tout d’abord pendant trois ans….Il portait en lui, sans en avoir véritablement conscience, un idéal de justice, et l’envie d’un monde plus équitable. Mais l’idéalisme a cédé le pas au pragmatisme: pour changer les choses, il fallait d’abord comprendre comment l’argent et l’économie fonctionnaient…David a entrepris de Hautes études commerciales à l’Université de Lausanne. Les études ont passé mais l’avenir professionnel restait flou malgré tout. Qui pouvait bien avoir besoin d’un informaticien de gestion? En quête d’un emploi. une petite annonce dans les journaux a retenu son attention: Compassion, un association confessionnelle internationale active dans le parrainage d’enfants défavorisés démarrait sa branche suisse. Elle était alors à la recherche d’un informaticien. Au travers des quelques lignes qui décrivaient le poste, David a pressenti qu’il pouvait apporter quelque chose: le désir de changer le monde était toujours là, l’association avait besoin de quelqu’un qui pouvait aussi faire évoluer son poste et gérer des projets, à terme, accepter l’aspect pionnier de la mission.

Voir la vie en vert

Au beau milieu d’une entreprise de démolition Hors Zone reçoit Steve Tanner. Avec lui, parmi les déchets, nous allons parler d’environnement. Drôle de mélange? Pas tant que ça… le visage moderne de l’écologie est fait de contrastes…un peu à l’image de notre invité! Cet ingénieur de formation a fait de l’écologie une priorité quotidienne. Steve est le directeur suisse d’A Rocha, une organisation de conservation de la nature. Elle représente quantités de projets implantés dans 19 pays sur les 5 continents: de la recherche scientifique, aux travaux de conservation, en passant par l’éducation à l’environnement. Et quoi qu’on en dise, la Suisse aussi a ses défis écologiques!

Un jour, je retournerai aider les enfants du Cambodge

Un physique gracile et gracieux, une voix douce, un brin de timidité. Et pourtant, au-delà des apparences, il y a tant de force et de volonté dans ce petit bout de femme.. En 1997, pendant 18 mois, Sarah pose son sac à dos au sud du Cambodge. Un séjour bouleversant qui va changer sa vie. En repartant pour la Suisse, elle se fait une promesse : « un jour je reviendrai pour aider ces enfants ».

Super héros

Cette émission tournée à la Maison d’Ailleurs vous propose de découvrir le travail et les valeurs d’Anne Saugy enseignante de formation. Le rappeur jurassien Sim’s se livre à la création instantanée en composant un morceau en 2h dans le bus de Hors Zone.

Finances et conso: faire avec moins

Cette émission enregistrée au Casino de Neuchâtel aborde le thème des finances et de la consommation. L’invité Aurélien Demaurex revient sur son parcours de vie et les motivations qui l’ont poussé à laisser de côté une carrière dans la finance.

Vers la saison 2 de Hors Zone : Tous Migrants