Qui est gagnant dans les prix du commerce équitable ?

Qui est gagnant dans les prix du commerce équitable ?

Les produits du commerce équitable sont souvent plus chers. Pourquoi ? Réponse générale :
• Les petits producteurs des pays du sud perçoivent grâce au commerce équitable un salaire qui garantira leur existence.
• Les programmes appliqués à des niches ont des coûts de logistique supérieurs aux livraisons de masse.
• Les programmes de bons produits issus du commerce équitable bénéficient d’une politique de prix transparente.

 

Qui profite du commerce équitable ?

Toute la filière de production profite du commerce équitable. C’est vrai pour tout produit traité de façon globale. Mais dans le commerce équitable, une attention particulière est portée à ce que les producteurs des pays du sud, qui se trouvent au début de la chaîne, aient assez pour vivre.

Les prix payés par les consommateurs dans les magasins doivent permettre un certain bénéfice à chaque étape de la chaîne commerciale. Autrement, aucune entreprise ne sera en mesure de couvrir ses coûts de production et les dépenses quotidiennes des propriétaires. Les acteurs concernés sont les suivants :

  • Producteurs des matières premières
  • Entreprises de transformation
  • Intermédiaires et transporteurs
  • Autorités de contrôle et de certification
  • Le commerçant qui nous propose le produit en rayons, dans son magasin

Qui gagne beaucoup et qui gagne peu ? D’une part, cela dépend des coûts de la production. D’autre part, de la manière dont quelqu’un défend ses intérêts dans la chaîne de la valeur ajoutée.

Un « prix majoré » au profit de qui ?

Un produit issu du commerce équitable ne doit pas être beaucoup plus cher qu’un produit traditionnel pour que les producteurs des pays du sud gagnent plus. Car au moins les 3/4 de la valeur ajoutée sont obtenus par l’exportation, le transport et les magasins dans les pays du nord.

Mais en ce qui concerne les produits du commerce équitable, l’exportation, le transport et la manutention chez les commerçants en Suisse sont la plupart du temps plus chers que dans le commerce conventionnel, car les quantités sont moindres et distribuées de façon séparée.

Ainsi, une partie du prix majoré ne revient pas aux producteurs, mais aux autres étapes de la chaîne.

De plus, le bénéfice escompté par le détaillant joue aussi un rôle dans le prix d’un produit issu du commerce équitable. C’est le principe de l’offre et de la demande qui déterminera combien chacun est prêt à payer, et si un bénéfice est possible pour le commerçant. Si le mouvement du commerce équitable veut pénétrer le marché dans son ensemble, ces mécanismes ne pourront pas être négligés.

Il est bon que les acteurs du commerce équitable soient conscients de leur responsabilité éthique car les consommateurs souhaitent de meilleurs salaires pour les producteurs et non des profits accrus des détaillants. Pour cela, quelques organisations de commerce équitable donnent des renseignements transparents sur leurs prix.

Bon conseil : Si vous voulez être sûr que le prix majoré revient principalement aux producteurs et à une meilleure logistique, renseignez-vous auprès du commerçant et insistez pour qu’il ait des informations précises et que la politique des prix soit transparente.